Libérons Yves, étudiant ivoirien depuis deux semaines en centre fermé

Voilà deux semaine qu’Yves, étudiant ivoirien inscrit à l’UCL, est détenu dans l’enfer du centre fermé pour étrangers Caricole près de Zaventem. Encore plus grave, cela fait une semaine que la justice a tranché qu’il ne devait pas être expulsé, mais l’Office des Etrangers s’obstine et refuse de le relâcher. Comme dans les années Francken où l’Etat n’était pas seulement inhumain mais décidait consciemment de ne pas respecter les décisions de justice.

Cette fois-ci, contrairement à Junior, Yves n’a pas eu droit à un examen oral improvisé sur l’histoire de Dimitri Mendeliev : la police des frontières a simplement estimé qu’il était de mauvaise foi « puisque son visa a été délivré le 10/10 mais qu’il n’a pris l’avion que le 27/10″… Ce qui lui a valu l’expression : « Tu penses qu’on est en Afrique ?! ». Je ne sais pas vous, mais personnellement, je suis allé en Afrique avec un visa en règle et je n’ai pas été enfermé ni subi des tentatives d’expulsion visant à me faire craquer.

L’université, comme c’était le cas avec Junior, se tâte toujours avant de prendre position pour défendre son étudiant. Aucune réaction non plus des partis de la Vivaldi.

Bravo aux étudiants de Comac LLN notamment de faire du bruit pour obtenir le soutien du recteur. Et bravo aux militants décoloniaux qui organisent un rassemblement aujourd’hui (11h devant le CCE, 92 rue Gaucheret).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s