Clash au parlement sur la loi Francken : Marco Van Hees

CLASH AU PARLEMENT, sur le projet de loi #Francken, entre Marco Van Hees (PTB) et un député NVA, surnommé “Rob enveloppe” après avoir été pris en flagrant délit de copinage avec les grands promoteurs anversois.

Aujourd’hui, on a admis que les #réfugiés expulsés au #Soudan étaient bel et bien torturés par leur “gouvernement”. Le soir même, on a la confirmation que la police avait menti en disant qu’il n’y avait pas de quota d’arrestation de réfugiés, et en plus, on apprend que le ministre Jambon ne trouve rien de mieux à faire que de lancer une nouvelle #rafle au parc #Maximilien (!!!). Quel est le sens de toute cette politique?!
=> C’est clair, pour la NVA et le MR, il ne s’agit pas de dérapages incontrôlés, pas plus que pour Francken qui continue avec ses sorties retentissantes sur Twiter, Facebook et dans la presse, chaque semaine depuis 3 ans.
=> C’est une stratégie de #diversion et de #division de la part d’une droite prête à tout pour faire passer ses mesures antisociales et frauduleuses, qui se font aux dépends des gens, mais au profit d’une minorité de possédants.

A toute fin utile, voici comment réagit la NVA après l’intervention de Marco qui, en novembre passé, avait critiqué le “projet de loi mammouth” de #Francken pour la grave régression démocratique qu’il institue : 400 pages de réforme du droit d’#asile, sans consulter la société civile, livrées à l’opposition quelques jours seulement avant le fameux débat parlementaire. Un texte de loi adopté par la majorité des députés, qui présente les demandeurs d’asile comme des fraudeurs en puissance qui n’ont plus droit à la vie privée, qui légalise le préaccueil (30 jours d’hébergement low cost avant l’enregistrement officiel du demandeur), qui élargit tellement les possibilités de détention pour les réfugiés que le #HCR (l’ONU!) et le CIRÉ-asbl craignent que tout le monde soit concerné (“comme en Hongrie”), qui limite les possibilités de recours à 5 jours (quasi impossible de monter un dossier technique avec un tel délai), qui autorise l’expulsion même si une procédure de recours est toujours en cours, qui officialise l’existence de pays tiers sûrs (comme la Turquie p.ex.) vers lesquels on pourra renvoyer les réfugiés, etc. Bref, une abomination qui va totalement à l’encontre de la #ConventionDeGenève et des #DroitsDeLHomme.

#NoPasarán #WeWillNotBeDivided #ChangeTheSystem

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s