Le Prix Solidaire 2014 | Comité de soutien aux réfugiés afghans en lutte

web1v4a0140

Les gagnants de 2014 sont les réfugiés afghans en lutte depuis l’été 2013 qui ont organisé des marches et une occupation dans l’église du Béguinage.

Lire l’article sur Solidaire

Date : 10 Octobre 2014

Au bas du podium, leur porte-parole, Samir Hamdard, s’est dit « hyper content. Pas seulement pour le prix mais parce que cela montre la solidarité entre le peuple belge et les Afghans. Le gouvernement a toujours dit que la population belge n’était pas avec nous mais contre nous. Nos actions ont montré le contraire. »

Les réfugiés afghans, leur marche et l’occupation du Béguinage

Fuir l’Afghanistan, demander l’asile en Belgique et se retrouver sans droits et sans pouvoir retourner dans leur pays vu la guerre qui s’y déroule, c’était la situation des réfugiés afghans dans notre pays. Une situation d’autant plus incompréhensible que des troupes belges sont toujours en guerre en Afghanistan… Les réfugiés afghans se sont donc organisés en vue de faire valoir leurs droits : un moratoire des expulsions, une protection internationale et une évaluation correcte de la situation sécuritaire sur place. Leur combat, entamé à la fin de l’été 2013, sera long : occupation d’un bâtiment à Ixelles, expulsion, manifestations, arrestations, nouvelle expulsion…

Soutenus par le Père Alliet, ils trouvent refuge à l’Eglise du Béguinage de Bruxelles au début de l’hiver. Le lieu devient le centre de leur mobilisation : marche aux flambeaux, grève de la faim, actions symboliques et de sensibilisation… Et puis, finalement, les Afghans et leurs soutiens vont entamer deux marches depuis Bruxelles. La première débute le 20 décembre 2013, dure deux jours, se clôture à Mons. Elle permettra d’obtenir un entretien avec le Premier Ministre Elio Di Rupo et la Secrétaire d’Etat Maggie De Block. Même si aucune des revendications des Afghans n’est satisfaite, notamment sur leur demande de moratoire des expulsions vers l’Afghanistan, il s’agit d’une première victoire. Ils repartiront quelques jours plus tard vers Gand cette fois, en passant par Merchtem, où vit Maggie De Block. Leur but : « rencontrer le plus de gens possible, les inviter à boire un thé et raconter leur histoire ». Après trois jours de marche, ce sera une salle du Vooruit pleine à craquer qui les accueillera à Gand.

L’occupation du Béguinage cessera finalement en avril 2014. Le Comité qui s’était constitué pour soutenir les Afghans dresse un bilan positif : « Cette mobilisation a notamment rendu visible la situation précaire de nombreux Afghans en Belgique. Leurs revendications ont reçu un véritable écho auprès de l’opinion publique et les instances d’asile sont arrivées à la conclusion qu’un grand nombre d’entre eux ont besoin de protection. »

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s